Archives pour la catégorie Journée d’étude

Samedi 12 décembre 2020 : Hervé GUERY, Fabienne BRUGERE, Luc FORESTIER : Covid-19, Fragiles dans un monde fragile

Samedi 12 décembre 2020 : Hervé GUERY, Fabienne BRUGERE, Luc FORESTIER : Covid-19, Fragiles dans un monde fragile

À crise sanitaire exceptionnelle, événement exceptionnel ! Le Passage Sainte-Croix sort de ses murs pour un après-midi de réflexion : relire les mois que nous venons de vivre, s’interroger sur le sens profond de cette crise sans précédent dans notre histoire récente.

Depuis le début de l’année 2020, les sociétés ont progressivement dû faire face à une situation inédite au niveau mondial. La lutte contre la pandémie du Covid 19 a conduit de nombreux gouvernements, dont le nôtre, à prendre des mesures sévères pour enrayer une propagation du virus avant qu’elle devienne incontrôlable. 

Cette pandémie qui s’installe souligne combien nous allons d’incertitude en incertitude. Elle révèle nos fragilités et nul ne peut encore mesurer les conséquences liées au confinement, les suites politiques et économiques, spirituelles et planétaires de ce drame. Ce défi mondial nous alerte sur l’urgence des collaborations mutuelles pour affronter les bouleversements. La crise, en ces composantes diverses, nous rappelle notre destin commun. Elle dit la nécessité de relire cette épreuve collective à la lumière de la solidarité pour oser faire de nouveaux choix de société et personnels, envisager un avenir qui se soucie davantage du bien commun.

Cette période de rupture est-elle une chance de transformation collective, individuelle ? Si la crise a mis à mal bon nombre de certitudes et d’arrogances, quels enseignements pouvons-nous en tirer pour en sortir grandis, résolus à trouver le sens de ce qui nous fait vivre ? Comme citoyen, comme chrétien, quels appels entendons-nous qui nous engagent dans la construction d’une société vraiment humaine ? 

Pour nous aider dans une démarche de « relecture de la crise du covid-19 », trois intervenants partageront leur réflexion, éclairée par leurs engagements professionnels et personnels. Nous pourrons enfin échanger à partir d’une restitution synthétique des réponses apportées par le questionnaire proposé par le diocèse en juin dernier. 

Hervé Guéry, économiste. Il dirige le Compas (Centre d’observation et de mesure des politiques sociales), un bureau d’études spécialisé dans le suivi des territoires. Créé en 1990, ce bureau d’études est installé dans le quartier de Bellevue, à Nantes. Il compte vingt salariés et travaille pour de nombreuses collectivités territoriales.

Fabienne Brugère, philosophe, présidente de Paris-Lumières, chargée à Paris VIII d’enseigner la philosophie des arts modernes et contemporains. Elle a introduit en France la réflexion sur le « care » et elle s’intéresse, dans de nombreux ouvrages et revues comme Études et Esprit, aux faits sociaux contemporains.

Luc Forestier, théologien, directeur de l’ISEO (Institut supérieur d’études œcuméniques) à l’Institut catholique de Paris. Il participe au mouvement des théologiens qui questionnent l’Eglise dans une époque troublée afin qu’elle identifie ce qui doit évoluer et qu’elle se repositionne pour une annonce crédible de l’Évangile dans le monde d’aujourd’hui.

14h à 18h30, Gare de l’est – Maison des syndicats, 7 place Gare de l’Etat, (île de Nantes, derrière les machines de l’Île) entrée libre (Passage Sainte-Croix)

Samedi 28 novembre 2020, Michèle FELLOUS, Christelle PINEAU : La fête est-elle encore actuelle ?

Samedi 28 novembre 2020, Michèle FELLOUS, Christelle PINEAU : La fête est-elle encore actuelle ?

Depuis la nuit des temps, la fête rythme et donne un sens à l’existence de l’Homme. Elle rassemble des personnes qui vivent quelque chose en commun (famille, groupes politiques, assemblées religieuses, vie citoyenne, etc.) et assure la cohésion du groupe dont l’identité est marquée par des rituels (repas, costumes, chants, paroles et discours, gestes, danses, décors).

Le sens de la fête porte en lui de multiples dimensions : rassemblement, échange, réconciliation, abondance, exaltation, transgression… Elle est aussi un lieu de « communication » avec le transcendant qui permet de célébrer et de renouer les liens entre profane et sacré, temps et éternité, humain et divin.

Les Samedis du Passage ouvrent la réflexion et les échanges autour de trois axes sur trois demi-journées qui sont l’occasion d’entendre des spécialistes venus d’horizons divers et de débattre avec eux.

Pour le premier des trois samedis, nous aborderons la question de l’actualité de la fête

L’abandon des rites et des fêtes explicitement déclarés par les religions, les sociétés, les groupes n’est-il pas fait au profit de rites implicites, non-dits, masqués ? Ainsi, la messe du dimanche est remplacée par le jogging et la queue chez le pâtissier, le PMU ou encore le rond-point des gilets jaunes … les fêtes instituées (Pâques, Noël, mariages, 14 juillet) sont dépréciées au profit de fêtes dont les participants sont les organisateurs. N’est-ce pas se condamner à passer à côté de la fête même, qui suppose d’être pris par plus grand que soi, d’être entraîné dans une dimension qui nous dépasse ? Quels sont donc les rites actuels ? Comment nous aident-ils à vivre indivi- duellement, et à structurer nos sociétés ?

Pour nous aider à réfléchir à ces questions, le Passage Sainte-Croix invite Michèle Fellous, socio-anthropologue chargée de recherches au CNRS, auteure de À la recherche de nouveaux rites (Harmattan, 2001) et Christelle Pineau, docteure en anthropologie sociale et ethnologie EHESS Paris, chercheuse associée IIAC-EHESS et IRM Université Bordeaux.

14h30-18h, Passage Sainte-Croix  9, rue de la Bâclerie, 44000 Nantes, dans la série ‘Samedis du Passage’ en 2020-2021 : fêtes et rites

Vendredi 27 – dimanche 29 novembre 2020, Semaines sociales de France : une société à reconstruire

Vendredi 27 – dimanche 29 novembre 2020, Semaines sociales de France : une société à reconstruire

de 15h à 19h

15h – Ouverture 
Avec Dominique QuinioPrésidente des Semaines sociales de France

Après-midi animée par Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du journal La Croix

15h30 – Qui suis-je pour vouloir changer le monde ?

Par le passé, la volonté de changer le monde était souvent soutenue par des corps intermédiaires, qui donnaient un cadre aux engagements : les églises, les partis politiques, les syndicats… Avec leur retrait, on se retrouve souvent seul pour imaginer contribuer à une marche différente du monde. La crise récente et encore à venir liée au Covid-19 nous laisse un peu plus dans le doute, sur l’avenir mais aussi sur nos capacités à l’influer. Pourquoi vouloir changer le cours des choses ? Quelle est ma légitimité pour le faire ? Est-ce que ma vocation n’est pas déjà de faire « ce que je peux » ?

Avec Cynthia Fleuryphilosophe et psychanalyste 

16h30 – Pause

17h00 – Fil rouge théologique

Avec Grégoire Catta, jésuite, Secrétaire de la Commission Familles et Société (CEF)Agnes von KirchbachPasteure de l’Eglise protestante unie de France 

17h15 – Pauvreté, écologie, nouvelles technologies : peut-on réellement agir ?

La crise dans laquelle nous sommes plongés depuis plusieurs mois appelle à l’action et questionne notre engagement. On peut vouloir, seul ou à quelques-uns, changer les choses, contribuer à plus de solidarité… mais force est de constater que, souvent, le réel résiste. Notre action individuelle ou avec d’autres peut-elle encore avoir du poids ? Même sans être un spécialiste affuté, comment notre action localisée peut contribuer au Bien commun, en particulier dans la lutte contre la pauvreté, dans la défense de notre environnement ou dans le monde des nouvelles technologies et des réseaux sociaux ?
Avec Véronique FayetPrésidente du Secours catholiqueDominique Langassomptionniste, journaliste, auteur du blog Eglises et écologiesEric Salobir, dominicain, Président d’Optic Technology

18h30 – Fil rouge théologique

19h00 – FIN

8 ateliers thématiques à découvrir pour s’informer, comprendre, débattre, partager, s’engager

9h-10h45 : Quelles propositions politiques ? 

9h : Présentation des enjeux par des intervenants : experts, responsables associatifs, chercheurs…

10h : Questions, échanges et débats en sous-groupe

10h45 – Pause  

11h15-13h : Quels engagements collectifs et individuels pour chacun ?

11h15 : Présentation des possibilités d’engagements par des témoins

12h15 : Questions, échanges et débats en sous-groupe

12h45 : Le temps de l’engagement

Réflexion et engagement personnels

9h00 – Fil rouge théologique

9h30 – La mission des politiques pour refaire société en France 

La politique et les politiques sont souvent décrédibilisés, parfois à raison et souvent à tort. Or on ne changera pas le monde sans y associer les personnes qui, en responsabilité politique notamment, auront un rôle majeur à jouer. A l’échelle des villes notamment, une réflexion et des initiatives doivent être poursuivies et approfondies. Comment une nouvelle politique de la ville contribuera demain à une vie politique nationale qui tirent les leçons des récentes crises que notre société fracturée a endurées récemment ?

Avec François GarayMaire des MureauxJean-Jacques BrotPréfet des Yvelines, et  Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté

10h45 – Pause

11h15 – Quel rôle des religions pour refaire société ?

Les religions chrétiennes, juives et musulmanes portent dans leur tradition et leur vocation le service du frère mais leur témoignage est souvent insuffisamment entendu. Dans ce contexte d’une France fracturée, a fortiori après la crise du coronavirus, à quelle contribution au service de l’autre sont appelées nos religions, aujourd’hui et demain ? 

Avec Mgr Eric de Moulins- BeaufortArchevêque de Reims et Président de la Conférence des Evêques de France, Pauline BebeRabbin de la communauté juive libérale, et une personnalité du monde musulman.

Matinée animée par Philippine de Saint-Pierredirectrice générale de  KTO

13h – Pause déjeuner

14h30 – Fil rouge théologique

14h45 – Quelle vie économique demain et quelle vie, tout court ?

La récente crise mondiale liée au Coronavirus questionne ultimement et avec encore plus de force qu’auparavant nos modèles de croissance et de développement. Voilà longtemps que l’on souhaite faire évoluer substantiellement la manière dont on mesure notre efficacité collective, dictée depuis des décennies par un type de capitalisme financier. Sur quelles bases le réussirons-nous vraiment demain ? Quel rôle des responsabilités économiques dans cette refondation ? Et quel rôle pour chacun d’entre nous ?

Avec Sven GiegoldDéputé allemand au Parlement européen, Bertrand Badréancien Directeur général à la Banque mondiale, Fondateur et Directeur général du Fonds Blue Like An Orange Sustainable Capital, et un représentant du  monde de l’entreprise. 

Table-ronde animée par Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Echos

16h00 – Envoi
Avec Dominique Quinio, Présidente des Semaines sociales de France

sur inscription (https://www.billetweb.fr/une-societe-a-reconstruire-engageons-nous)

en présentiel ( et dans la limite des places disponibles) Passage sainte-Croix, 9, rue de la Bâclerie, 44000 Nantes ; ou en webinaire

Dimanche 15 novembre 2020, rabbin A. BENDAVID, pasteur P. MUNCH, père H. VALLET, père A. STRUVE, pasteure M.-A. YAPOUDJAN : Les racines juives des liturgies chrétiennes

Dimanche 15 novembre 2020, rabbin A. BENDAVID, pasteur P. MUNCH, père H. VALLET, père A. STRUVE, pasteure M.-A. YAPOUDJAN : Les racines juives des liturgies chrétiennes

Grand atelier des 1000 & une questions.

10h00 – 17h30, Centre Culturel André Néher, rue Copernic, 44000 NANTES (Amitiés Judéo-Chrétiennes)

Vendredi 6 et samedi 7 novembre 2020, Question(s) d’éthique : L’éthique à l’épreuve de la pandémie

Vendredi 6 et samedi 7 novembre 2020, Question(s) d’éthique : L’éthique à l’épreuve de la pandémie

6e édition de cet événement créé par le lieu unique et l’association EthicA pour apporter un éclairage sur les grands débats de société qui questionnent les moeurs et le vivre ensemble.
En cette période de pandémie où les principes d’humanité peuvent être mis à mal, où les contraintes sont totalement inhabituelles, où nous pouvons être soumis à des choix personnels et collectifs douloureux, le questionnement éthique est plus que jamais nécessaire. Si la pandémie liée à la Covid-19 touche, sur le plan médical en particulier, les plus fragiles et les plus vulnérables, elle paralyse la majorité des pays dans le monde et ébranle nos manières de vivre, nos représentations et aussi parfois nos valeurs. L’homme moderne semble avoir redécouvert sa finitude, sa vulnérabilité mais aussi l’interdépendance de chacun. Face à la pandémie, les problèmes éthiques, à un niveau individuel mais aussi et surtout collectif, sont nombreux : jusqu’où peut aller la limitation de certains droits individuels comme la liberté d’aller et venir ? Selon quels critères répartir des ressources malheureusement trop peu nombreuses pour tous : lits d’hôpitaux dans les services de soins aigus, matériel d’assistance respiratoire, vaccins, etc. ? Comment concilier, notamment dans les EHPAD, la protection des résidents et le maintien d’une vie sociale, même minimale ? Les personnes qui exercent une activité essentielle et vitale pour le plus grand nombre peuvent-elles exercer dans ce contexte leur droit de retrait ? La pandémie pose enfin une question essentielle : devons-nous continuer à vivre comme avant ? Saurons-nous tirer les leçons de cet événement ?

Avec : Bernard Baertschi, Philippe Bizouarn, David Boutoille, Hervé Chneiweiss, Guillaume Durand, Marie-Céline Esnault, Véronique Fournier, Axel Gosseries, Thierry Guidet, Axel Kahn, Karine Lefeuvre, Didier Sicard, Virginie Tournay, Fanny Vincent, Bryn Williams-Jones, Frédéric Worms

Vendredi 6 novembre 14h – samedi 7 novembre 19h30, maintenu en visioconférence (Lieu unique, Ethica) http://www.lelieuunique.com (programme complet)

Mardi 28 avril 2020, Jean-Louis Jean-Louis Schlegel : Peut-on encore sauver l’Eglise ?

Mardi 28 avril 2020, Jean-Louis Jean-Louis Schlegel : Peut-on encore sauver l’Eglise ?

 

9 h 30 à 17 h, Lycée professionnel et hôtelier « Les apprentis d’Auteuil », Chemin du couvent, Bouguenais (Poursuivre) (S’inscrire auprès de Jean Fayret tel 0240718258  ou de Claude Duquoc, tel 0253451266 -15 jours avant la date de la conférence du 28 avril ; déjeuner au restaurant pédagogique – repas à 22€)