Archives du mot-clé éthique

Vendredi 7 décembre 2018, Frédéric Le Blay : Le statut de la vérité en médecine : De l’enjeu éthique à la question épistémologique

PROGRAMME DES CONFÉRENCES 2018 – 2019    « Médecine et Philosophie »

SNP logo    7 décembre 2018, Frédéric Le Blay

Le statut de la vérité en médecine : De l’enjeu éthique à la question épistémologique

===================================================================

18 janvier 2019, Michel Malherbe   Le soin à la personne

1er février 2019, André Stanguennec  Santé, maladie et médecine selon Nietzsche

 17 mai 2019, Jean-Marie Lardic   Normes et pratiques de l’éthique clinique

brochure inscriptions

Toutes les conférences ont lieu à 20 h 30

à la salle de la Médiathèque Jacques Demy

24, quai de la Fosse, Nantes (Tram arrêt Médiathèque).

Entrée : 4 € ; étudiants : 2 €

gratuit pour les sociétaires

 

 

Publicités

jeudi 6 décembre 2018, Jacques Ricot : Faut-il légaliser l’euthanasie ? 

2018 12 06 RICOT Confluent

Avec ce titre volontairement fort, l’Équipe Mobile de Soins Palliatifs (EMSP) de l’Hôpital privé du Confluent souhaite informer le public sur cette question de fond liée à la fin de vie. Dans une première partie, l’EMSP partagera son expérience concrète du terrain. La parole sera ensuite donnée à notre invité, Jacques Ricot, auteur de « Penser la fin de vie : l’éthique au cœur d’un choix de société ». Son travail, largement reconnu dans le domaine de la fin de vie, est le fruit d’un engagement de vingt-cinq ans dans de multiples actions de formation auprès des personnels soignants. Il abordera avec nous cette question sous différents aspects tels que : les soins palliatifs, le refus de l’obstination déraisonnable, le traitement de la souffrance, la place à accorder à l’autonomie des patients, la sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès, l’euthanasie et le suicide assisté, et enfin le « mourir dans la dignité ». Un temps d’échange clôturera cette rencontre.

INTERVENANTS

M. Jacques RICOT – Auteur de « Penser la fin de vie : l’éthique au cœur d’un choix de société »
Dr Claire FERRON-PERROT – Équipe Mobile de Soins Palliatifs de l’Hôpital privé du Confluent
Pour vous inscrire : communication@groupeconfluent.fr

Vendredi 30 novembre et Samedi 1 er décembre 2018, avec EthicA et le LU, question(s) d’éthique : demain, surhumains ?

Le lieu unique et l’association EthicA ont créé Question(s) d’éthique, un événement qui tend à apporter un éclairage sur les grands débats de société qui questionnent les mœurs et le vivre-ensemble. Pour cette quatrième édition, Question(s) d’éthique aborde la question de l’amélioration de l’être humain en compagnie de philosophes, médecins, psychanalystes, politologues, chercheurs en informatique, etc.

Les progrès des sciences et des techniques biomédicales promettent de modifier et d’améliorer les êtres humains : leur patrimoine génétique (thérapies géniques, clonages, etc.), leurs corps (poses de prothèses, transplantations, y compris celles d’organes artificiels, etc.) mais aussi leur psychisme (consommations de substances, stimulations transcrâniennes, recours à l’intelligence artificielle, etc.). Cette perspective amène notamment les transhumanistes à déclarer que l’humain de demain dépassera toutes les limitations (physiques, psychiques et sociales) que nous lui connaissons aujourd’hui pour devenir un surhomme. Les promesses du transhumanisme sont-elles réellement des possibles ? Si oui, sont-ils souhaitables ?  Quels sont les dangers pour l’homme et la démocratie ?

Dans le cadre de Nos Futurs.

Le lieu unique et l’association EthicA ont créé Question(s) d’éthique, un événement qui tend à apporter un éclairage sur les grands débats de société qui questionnent les mœurs et le vivre-ensemble. Pour cette quatrième édition, Question(s) d’éthique aborde la question de l’amélioration de l’être humain en compagnie de philosophes, médecins, psychanalystes, politologues, chercheurs en informatique, etc.

Les progrès des sciences et des techniques biomédicales promettent de modifier et d’améliorer les êtres humains : leur patrimoine génétique (thérapies géniques, clonages, etc.), leurs corps (poses de prothèses, transplantations, y compris celles d’organes artificiels, etc.) mais aussi leur psychisme (consommations de substances, stimulations transcrâniennes, recours à l’intelligence artificielle, etc.). Cette perspective amène notamment les transhumanistes à déclarer que l’humain de demain dépassera toutes les limitations (physiques, psychiques et sociales) que nous lui connaissons aujourd’hui pour devenir un surhomme. Les promesses du transhumanisme sont-elles réellement des possibles ? Si oui, sont-ils souhaitables ?  Quels sont les dangers pour l’homme et la démocratie ?

Dans le cadre de Nos Futurs.

Programme :

Vendredi 30 novembre

15h-16h / Le transhumanisme : un nouvel humanisme ?
Conférence de Jean-Yves Goffi, philosophe, professeur émérite à l’université Grenoble-Alpes. Il travaille actuellement sur l’idéologie transhumaniste et vient d’écrire la préface de l’ouvrage de Gilbert Hottois, Philosophies et idéologies trans/ posthumanistes (Vrin, 2017).

16h30-18h / Le corps amélioré : vers l’homme bionique ?
Table ronde avec :
Isabelle Quéval, professeure des universités en sciences de l’éducation à l’INS HEA- Université Paris Lumières
Cristina Lindenmeyer, psychanalyste, maître de conférences à l’université Paris 7 Diderot, chercheuse associée au pôle de recherche « Santé connectée et humain augmenté » du CNRS, où elle co-amine le séminaire de recherche « Le corps augmenté et ses symptômes : approche interdisciplinaire des pratiques et des discours ».
Philippe Bizouarn, médecin anesthésiste- réanimateur au CHU de Nantes, chercheur associé au laboratoire SPHERE, université Paris-Diderot, docteur en philosophie
Modérateur : Vincent Edin, journaliste indépendant, collaborateur régulier d’Usbek & Rica et de l’ADN

18h30-20h / Cerveau stimulé : esprit augmenté ?
Discussion avec :
Pierre Pollak, neurologue, spécialiste notamment de la maladie de Parkinson, à l’origine avec Alim-Louis Benabid de la découverte de la stimulation cérébrale profonde, première interface thérapeutique cerveau-machine
Jean-Noël Missa, philosophe, directeur de recherches au FNRS, professeur à l’Université libre de Bruxelles
Modérateurs :
Bernard Baertschi, philosophe, membre du Comité d’éthique de l’Inserm
Jean-Luc Vénisse, professeur de psychiatrie à l’université de Nantes. Il a créé et dirigé le service d’addictologie du CHU de Nantes.

samedi 1er décembre

14h30-16h / Robots et e-santé, jusqu’où faire confiance à l’intelligence artificielle ?
Table ronde avec :
Daniela Cerqui, anthropologue, maître d’enseignement et de recherche à la Faculté des sciences sociales et politiques de Lausanne
Raja Chatila, directeur de recherche au CNRS, à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (ISIR), Université Pierre et Marie Curie, Paris. Ses domaines de recherche portent notamment sur la robotique autonome, la robotique cognitive et interactive.
Jacques Lucas, ancien chef de clinique de la faculté de médecine de Nantes, vice-président du Conseil national de l’Ordre des médecins, délégué chargé du numérique, et à ce titre, impliqué dans plusieurs rapports portant sur les enjeux éthiques liés au développement de la e-santé.
Modérateurs : Jean-Luc Vénisse, professeur de psychiatrie à l’université de Nantes et Marion Tartarin, psychologue

En avant-goût de son intervention, l’anthropologue Daniela Cerqui nous partage sa vision du transhumanisme et du rapport ambigu entre ce mouvement et la médecine dans Usbek & Rica. Pour lire l’interview, cliquez ici.

16h30-17h / Entretien avec Alain Damasio mené par Bruno della Chiesa
Alain Damasio
 est écrivain de science-fiction, auteur notamment de La Zone du Dehors (2001) et La Horde du Contrevent (2004), tous deux parus aux éditions La Volte.
Bruno della Chiesa, enseignant à Harvard, est l’un des principaux fondateurs de la neuroscience éducative, fondateur des Utopiales, festival international de science-fiction de Nantes.

18h-19h30 / Transhumanisme : quels enjeux pour les démocraties, quelle régulation ?
Table ronde avec :
Jacques Testart, biologiste, directeur honoraire de recherches à l’Inserm. Ses recherches sur l’ovulation et la fécondation ont conduit à la naissance du premier « bébé-éprouvette » en France en 1982. Son dernier ouvrage paru : Au péril de l’humain. Les promesses suicidaires des transhumanistes (avec Agnès Rousseaux, Seuil, 2018).
Klaus Gerd Giesen, professeur de science politique à l’université Clermont Auvergne. Ses recherches portent essentiellement sur la philosophie politique, les rapports entre technique et politique, ainsi que les relations internationales.
Didier Coeurnelle, porte-parole de l’Association Française Transhumaniste- Technoprog
Modératrice : Marion Rousset, journaliste, collabore aux pages Débats, Idées et Culture de différents journaux (Le Monde, Télérama, Marianne…).

& aussi, les deux jours de 15h à 20h:
Écoute radiophonique, projections, librairie, salon de thé…

Pour feuilleter le programme, cliquez ici.

Lundi 19 novembre 2018, Fondacio : un autre regard sur la fin de vie

2018 11 19 fondacio

Fondacio-  propose une soirée « Chrétiens pour le Monde » le lundi 19 novembre 2018 afin de mieux connaître le monde dans lequel nous vivons et mieux comprendre les défis auxquels nous sommes confrontés. Cette soirée (20h à 22h30) avec pour thème « Un autre regard sur la fin de vie » aura lieu à la Maison diocésaine Saint-Clair

avec Mme Nadine Le Gentil : ancien aumônier d’hôpital et ex responsable du service diocésain de Pastorale de la santé

et Mme Nathalie Gaborit : Cadre de santé

Avec un pique-nique tiré du sac dès 19h15. Libre participation aux frais

Les inscriptions sont ouvertes 

Si vous le pouvez, merci de signaler par mail votre souhait de participer à cette soirée et votre désir de partager le pique-nique fait de ce que chacun apportera.

Jeudi 8 novembre 2018, Rencontre croisée entre André-joseph Bouglione, Sandrine Bouglione et Mauricio Garcia-Péreira : La prise de conscience de la maltraitance animale

Questions de société / cycle de rencontres sur la question animale

Le thème de la soirée sera la prise de conscience de la maltraitance animale dans le milieu professionnel, le cirque pour André-Joseph Bouglione et Sandrine Bouglione et l’abattage pour M. Garcia-Péreira.

Et aussi : Rencontre / atelier jeunesse autour de l’album Les droits des animaux ça me concerne de Florence Pinaud et Amélie Fontaine, en leur présence.
Date et réservation à la librairie Les Bien-aimés, 2 rue de la Paix 44000 Nantes, les-bien-aimes.fr / 02 85 37 36 01

En collaboration avec la librairie Les Bien-aimés

Jeudi 18 octobre 2018, Entretien avec Catherine Rémy animé par Anne Le Pennec : Enquêter sur la mise à mort des animaux : du déni à la polémique

Questions de société / cycle de rencontres sur la question animale

Lors de cet entretien, Catherine Rémy reviendra sur l’enquête qu’elle a menée il y a plus d’une dizaine d’années dans des abattoirs français. À cette époque, l’activité de mise à mort des animaux est invisible et peu connue. Cette relative invisibilité a posé divers problèmes à l’enquêtrice qu’elle était alors. Cette première période se caractérise ainsi par un déni, tant de la part des acteurs de la filière que de la communauté des chercheurs en sciences sociales. Depuis quelques années, le sujet a fait irruption dans l’espace public, suite notamment à la divulgation de vidéos tournées dans les abattoirs. Quels ont été les effets de cette montée en visibilité de la question de la mise à mort industrielle, sur les personnes travaillant dans les abattoirs mais aussi sur les animaux ? L’apparition d’une polémique signifie-t-elle réellement la fin d’un déni autour de la production de l’alimentation carnée ?

En collaboration avec la librairie Les Bien-aimés